conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
blog enotiko

La filière du recyclage a vécu une année 2015 difficile, avec pour la première fois depuis plusieurs années une baisse des emplois. Les perspectives pour 2016 sont peu encourageantes.

L'arrêté organisant la filière Emballages pour 2017 est enfin paru. Comme attendu, ce n'est que le prolongement du cahier des charges en cours. Il faudra encore attendre un peu pour le cahier des charges de la période 2018-2022, toujours en discussion.

L'équipe de la Mission NEO 2017 et les membres fondateurs de Valorie inaugurent Léko, le futur candidat à l'agrément de la filière REP emballages ménagers. C'est le fruit de 16 mois de travail et d'une volonté d'orienter la REP Emballages « vers plus de simplicité, de transparence, d'innovation, et de collaboration entre les acteurs pour faire du prochain agrément 2018-2022, celui d'une efficacité retrouvée pour une REP qui plafonne ) 67 % » selon leur communiqué.

 

Et si on remettait tout à plat, dans le vaste et complexe sujet de la responsabilité élargie du producteur ? La Fabrique écologique a livré l'état de ses réflexions sur le sujet, après des mois d'intenses débats.

 

Bouteilles en plastiqueSi les magasins allemands récupère de longue date les bouteilles en plastique de leur clientèe, en échange de bons d'achats, l'idée fait peu à peu son chemin en France ; ainsi, deux nouvelles machines dédiées au recyclage des bouteilles en plastique ont été récemment installées aux Super U d’Oeting et de Roth, près de Forbach, en Lorraine...

 

Le concept est éprouvé en Allemagne, et beaucoup plus récent en France où il ne se développe que depuis trois ans environ, grâce à une start-up, Réco, qui a depuis lors, été rachetée par Suez.

Dans le principe, chaque consommateur peut déposer ses bouteilles en plastique dans une machine spécifique qui les compacte in situ, et ce geste de tri qu'il a effectué est récompensé sous forme de bon d’achat. A deux centimes d’euros la grande bouteille et à un centime la petite, il en est qui arrivent avec des quantités impressionnantes de bouteilles. Ce qu'il faut retenir de cette façon d'envisager le tri, c'est que ça marche : on estime à près de 1000 unités, le nombre de bouteilles  ainsi collectées chaque jour et par site, soit à peu près deux tonnes par an... A cela s'ajoute que le gisement récupéré est "propre" : aucun autre matériau ne contamine en effet, cette collecte.

Deux magasins Super U, celui  d’Oeting et de Roth, se sont récemment équipés des installations Reko, afin de collecter ces emballages plastiques, ce qui permet également de fodéliser la clientèle ; ils ont également passé un accord avec l’association « Les Bouchons d’amour », laquelle récupère les bouchons de ces bouteilles.
Ces déchets d'emballages sont ensuite vendus à des industriels qui les valoriseront afin qu'ils réintègrent le circuit économique. L'idée fait peut à peu son chemin dans la région, puisqu'il est prévu d'en installer d'autres, à Metz.
 
DéchetCom - 3 octobre 2016

Le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD - Ministère de l'Environnement) vient de publier une étude visant à démontrer l'efficacité de la tarification incitative, qui consiste à faire payer les usagers du service de gestion des déchets selon les quantités qu'ils produisent.

Ce système, en plein essor en France depuis 2010, est promu dans la Loi Relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) de 2015, et concerne aujourd’hui 5 millions d’habitants. Selon la publication du CGDD, il s’avère très efficace pour inciter au tri et à la réduction des déchets : dans les collectivités où il est appliqué, les quantités d’emballages et papiers triés augmentent d’un tiers et les quantités de déchets non triés sont réduites d’un tiers. "Les comportements des usagers commencent à changer dès l’année précédant l’entrée en vigueur de la tarification incitative. Ainsi, la préparation et l’accompagnement de cette mesure (information des usagers, mise à disposition de composteurs…) sont des éléments essentiels de son efficacité", souligne le Commissariat. Pour plus d'informations et consulter / télécharger l'étude "Déchets ménagers : efficacité de la tarification incitative", rendez-vous ici.

Le WWF interpelle les dirigeants du monde entier. Dans un rapport, l'ONG chiffre l'ampleur de la transition énergétique. Son objectif : montrer qu'un vaste mouvement global est engagé.

Les deux éco-organismes en charge de la gestion des déchets d'emballages et des déchets papiers ont annoncé le début des discussions visant à se rapprocher. Eco-Emballages et Ecofolio se déclarent "animés par une ambition et un projet communs" pour optimiser la collecte, le tri et le recyclage des emballages.