conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
blog enotiko

Le marché mondial du recyclage des plastiques devrait passer de 31,5 milliards de dollars en 2015 à 56,8 milliards de dollars en 2025, selon le cabinet Grand View Research. En parallèle, la production de résines devrait être multipliée par quatre d’ici 2050, pour atteindre 1,12 milliard de tonnes. En Europe, seulement 30 % des produits plastiques usagés sont recyclés. Le résultat est encore bien loin des objectifs de Bruxelles dans le cadre de sa stratégie sur les plastiques, publiée en janvier. En France, les deux majors y voient des opportunités de croissance.

A la veille de la présentation, par le gouvernement, de la feuille de route pour l’économie circulaire, les recycleurs appellent de leurs vœux la mise en œuvre d’un « vrai plan de développement de l’économie circulaire » en France. Une impérieuse nécessité selon eux dans un contexte où l’activité du secteur tend à s’améliorer.

Créé à l'initiative du Bureau international du recyclage (BIR), l'événement a pour objectif de réunir citoyens, experts et professionnels du secteur autour d'un message : le déchet d'aujourd'hui constitue la ressource de demain.

Mercredi 14 mars dernier, le président de la commission des filières de responsabilité élargie des producteurs (REP) Jacques Vernier, a remis son rapport à la secrétaire d’État auprès du ministre de la transition écologique, Brune Poirson, et à Delphine Geny-Stephann, secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie.

Brune Poirson a annoncé le 6 février le projet du Gouvernement d'instaurer un système de consigne sur les emballages. Le pré-rapport Vernier sur les filières REP permet d'avoir une idée des conséquences financières que la réforme induit.

La feuille de route sur l'économie circulaire pourrait relancer la consigne sur les bouteilles plastique, les canettes et les piles. Ce qui n'est pas du goût des collectivités qui se verraient dépossédées de déchets recyclables de valeur.

Selon une enquête réalisée par l’industriel Tetra Pak, les consommateurs français prennent de plus en plus en compte les impacts environnementaux et sanitaires des emballages.

Le Projet Métal vise le recyclage à terme de tous les emballages métalliques, en particulier celui des petits aluminiums et aciers : capsules de café, opercules, emballages de fromages ou bougies chauffe-plat.