conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
conseil reglementaire
blog enotiko

Eco-Emballages lance progressivement la collecte et le tri de l'ensemble des emballages plastique. L'occasion pour l'éco-organisme d'appeler à la modernisation des centres de tri et à une division par deux de leur nombre.

 

La Poste va collecter, chez les entreprises parisiennes grosses consommatrices, les capsules Nespresso usagées.

 

Le gouvernement a publié, vendredi 27 septembre la feuille de route découlant des travaux de la Conférence environnementale. Pour un certain nombre d'engagements, le chemin emprunté avait déjà été tracé auparavant. Zoom sur les principales mesures.

 

Une pause dans les REP ? Surtout pas, si l’on écoute les propositions et questionnements  des députés de la commission Développement durable de l’Assemblée nationale sur le rapport de la mission d’information sur la gestion des déchets dans les REP.

 

Guillaume Chevrollier et Jean-Jacques Cottel ont présenté leur rapport définitif sur la gestion des déchets dans le cadre des filières à responsabilité élargie des producteurs devant la commission DD de l'assemblée, mardi 10 septembre.Guillaume Chevrollier et Jean-Jacques Cottel ont présenté leur rapport définitif sur la gestion des déchets dans le cadre des filières à responsabilité élargie des producteurs devant la commission DD de l'assemblée, mardi 10 septembre.

 


Laurent Francony Le groupement Système U a été élu aujourd’hui à la tête du Conseil d’Ecofolio à l’unanimité et prend la succession de la société PagesJaunes. Laurent Francony, ingénieur agronome de formation et Directeur Qualité Sécurité Sociétal Environnement au sein de Système U où il a acquis depuis 2004 une vraie expertise sur les REP et les filières déchets présidera le conseil d’Ecofolio à compter de ce samedi 1er juin 2013.

Pour les trois ans à venir, le président va tout mettre en œuvre avec Géraldine Poivert, Directrice générale e l'éco-organisme pour améliorer et développer les actions menées pour la collecte, le tri et le recyclage des papiers en France.
Si l'éco-organisme avance une progression du taux de récupération des papiers détenus par les ménages notamment, de 11% en 6 ans, il n'en demeure pas moins que les objectifs fixés par le nouvel agrément sont pour le moins ambitieux. En clair, il reste fort à faire...

Dans cette perspective, Ecofolio va renforcer ses campagnes de sensibilisation et d’information auprès des collectivités et du grand public. L'éco-organisme annonce aussi la mise en oeuvre d'un autre gros chantier : la rationalisation de la filière du déchet. Il parait en effet, que "le coût de gestion des papiers en France est le plus élevé d’Europe". D'où l'idée "d'expérimenter de nouvelles solutions de collectes et d’évolution des centres de tri pour diminuer ces coûts et faire des vieux papiers une ressource alternative compétitive et durable".

La Directrice générale d’Ecofolio se félicite de l’arrivée de Laurent Francony et assure qu'ensemble, ils vont "relever les défis qui se posent à nous : penser le modèle de demain pour les éco-organismes, améliorer la REP, mettre en place les bases de l’économie circulaire, créer de nouveaux emplois de proximité… pour être au rendez-vous dès la rentrée et notamment lors de la Conférence environnementale".

DéchetCom du 31 mai 2013

L'arrêté du 9 avril 2013 portant agrément de la société EcoDDS en tant qu'organisme ayant pour objet de pourvoir à la gestion de déchets ménagers issus de produits chimiques pouvant présenter un risque significatif pour la santé et l'environnement (en application de l'article R. 543-234 du Code de l'environnement) a été publié au Journal Officiel de ce 20 avril (voir ici).

EcoDDS est un éco-organisme opérationnel dédié aux Déchets Diffus Spécifiques des ménages. Il a été fondé par les principaux acteurs sur le marché de la fabrication et de la distribution de produits grand public concernés, soit 48 actionnaires composés de 31 fabricants et 17 distributeurs. "Notre principale mission est d’organiser le fonctionnement et d’assurer la pérennisation de la filière des DDS des ménages dans des conditions respectueuses de l’environnement et de la santé", indique l'éco-organisme. "Notre vocation est de co-construire la filière des DDS dans un esprit d’échange et de partenariat avec toutes les parties prenantes. Nous rechercherons toujours avec pragmatisme les solutions les mieux adaptées", ajoute Pierre Charlemagne, Directeur Général d’EcoDDS.

Mercredi 6 février, plusieurs membres fondateurs et des personnalités, dont la réalisatrice Coline Serreau, ont lancé officiellement l'Institut de l'économie circulaire. "Le constat est unanime, déclare son président, le député écologiste François-Michel Lambert. Le système linéaire (extraire-fabriquer-consommer-jeter) sur lequel repose notre économie actuelle est à bout de souffle".